UN HELLCAT OUVERT ! – HASEGAWA 1/48

UN HELLCAT OUVERT ! – HASEGAWA 1/48

Hasegawa 1/48

Un Hellcat ouvert !

Grumman F6F-5 Hellcat Base

BASE HASEGAWA + KIT AIRES + DECALQUES ART

Grumman F6F-5 Hellcat
Grumman F6F-5 Hellcat

Le kit Hasegawa est composé de 84 pièces. La gravure est du plus haut standard de la marque : en creux et très fine. Pour qui veut monter un Hellcat sans efforts ce kit est idéal. Les formes sont fidèles, le niveau de détail est bon et l’assemblage rapide et simple.
Mais cette maquette est également une bonne base pour pousser le pinaillage et adapter notamment le kit de superdétaillage d’Aires. Ce kit permet de représenter l’avion moteur ” à l’air “, les baies de mitrailleuses ouvertes et un cockpit complet de remplacement est également fourni. Il est vrai que le cockpit de base est un peu ” plat ” comme souvent chez Hasegawa. Les pièces en résine sont superbes mais demandent un bon dégraissage et un minimum de préparation. Les carottes de moulage sont parfois très délicates à séparer. Dans ma boîte, les échappements étaient malheureusement inutilisables tant ils étaient abîmés…un point à surveiller si vous acheter cette boite, car vu son prix, ce genre de désagrément ne plait pas beaucoup… Une superbe plaque de photodécoupe s’ajoute à la résine pour compléter ce très beau kit.
À tout cela, j’ai ajouté la planche de décalques Art 48/007 consacrée aux Hellcat et au C-47. Aucun reproche, que des compliments sur cette feuille. Tout y est : de jolies couleurs, de la finesse, en bref : un must.

Grumman F6F-5 Hellcat

Le Montage

On commence comme toujours par le cockpit. Après séparation des carottes de moulage, les pièces du cockpit Aires sont dégraissées puis peintes en interior green Humbrol. L'assemblage est une formalité et se fait très facilement. Les boîtiers électriques ont peints en noir et l'appuie-tête est peint à l'huile pour lui donner l'aspect satiné du cuir. Pour la patine, un jus de noir est appliqué. J'ai en suite recommencé l'opération avec de la terre de sienne brûlée à l'huile. Quelques éraillures au Rub'n buff sont faites avec un pinceau " trois poils ". La patine est achevée aux pastels pour casser le vert de la cabine. Le tout est ensuite verni pour fixer les pastels.
Grumman F6F-5 Hellcat
Le cockpit achevé, il faut passer à la séance de découpage. Les parties avant de chaque demi-fuselage seront ôtées en s'aidant des lignes de structure. Le capot moteur (pièce B1) est également découpé mais pour celui-ci on tâchera de préserver la partie enlevée, elle sera utile pour la suite. Une des baies de mitrailleuses est découpée, la longueur de bande de munition semblant un peu juste pour fournir les deux baies.

On monte ensuite le fuselage et les ailes, opération qui ne nécessite presque aucun masticage. On pose ensuite la cloison principale en avant du cockpit. Son positionnement doit être très précis car elle supporte tout le bâti moteur et assure son alignement avec le reste de l’avion.

Grumman F6F-5 Hellcat
Grumman F6F-5 Hellcat

La peinture

À ce stade je suis passé à la peinture de la bête. J'ai utilisé du bleu nuit Gunze H55 passé à l'aérographe. Le centre de chaque panneau est éclairci avec du bleu de base éclairci avec du gris clair. Les lignes de structure sont ensuite soulignées avec du bleu de base foncé avec un peu de noir. On peut ensuite atténuer les contrastes avec de la teinte de base très diluée vaporisée d'un peu loin. On pose en suite les décalques pour représenter un avion de la 57S. Cette décoration présente la particularité d'avoir 6 cocardes et une ancre de dérive originale. Des éraillures sont faites sur les zones de marche et de maintenance, toujours en utilisant du Rub'n buff. On pose ensuite les décalques et on vernit. Les pastels sont là aussi utiles pour varier les tons et donner un aspect délavé à la peinture. On gratte du pastel sec sur du papier de verre, on applique la poussière au pinceau et on souffle l'excédent. Du vernis en bombe permet de bien les fixer. Ils sont passés également sur les décalques pour que le tout soit cohérent. Il faut cependant faire attention avec les pastels à ne pas souligner les bords du film transparent qui, à cause de l'épaisseur, ont tendance à se marquer. Un jus de terre de sienne brûlée à l'huile diluée à l'essence de pétrole est passé dans les lignes de structure.

On passe ensuite aux traces d’échappement. Je les ai réalisées entièrement aux pastels. D’abord la teinte terre est passée puis le gris clair au milieu de la traînée. Sachant que le vernis estompe les pastels, plusieurs passages de pastels puis de vernis seront nécessaires pour obtenir le résultat voulu.

Grumman F6F-5 Hellcat

Les sous éléments

On prépare ensuite les trains d'atterrissage en rajoutant les durits réalisées en fil de cuivre. Aires fournit de jolis compas d'amortisseurs en photodécoupe qui apportent leur touche de finesse à l'ensemble. Les roues sont peintes en noir pneu, les jantes et jambes sont peintes en bleu nuit. On n'oubliera pas d'ajouter la marque rouge à cheval sur le pneu et la jante sur chaque roue. Le kit Aires s'attarde avantageusement sur la roulette de queue et s'adapte assez facilement après un léger découpage de la pièce en plastique. Le moteur et son bâti sont une maquette dans la maquette ! Chaque cylindre est peint en gun metal de la gamme Metal Cote de Humbrol et le corps du moteur est peint en gris (H 27) et patiné. L'assemblage est long et délicat surtout lorsqu'on attaque les tiges de culbuteurs et les fils d'allumage. Là, pas de secret : de la patience et si l'on s'énerve, on va faire un tour et on revient calmé ! Les pièces du bâti sont peintes en interior green et copieusement patinées en utilisant les mêmes outils que pour le cockpit mais en insistant plus sur les jus pour donner un aspect plus graisseux.

Assemblage final

Les trains sont ensuite collés solidement et l’on passe à l’assemblage final. Le moteur est glissé dans la cloison pare-feu et le tout est fixé au bâti. Le bon alignement de ces parties est primordial car le moindre écart casserait le réalisme de l’ensemble : si ça ne va pas, on décolle et on réessaye ! (je n’y suis parvenu qu’à la deuxième tentative !). On fixe finalement ce qui reste de la pièce B1 (anneau avant et dessous du capot moteur). J’ai utilisé les restes de cette pièce B1 pour mettre en forme l’armature en photodécoupe qui vient entourer le moteur. Sur cette armature viennent se poser les volets de refroidissement en position ouverte. 

 

Les mitrailleuses s’assemblent sans problème et prennent place dans leurs emplacements. L’une est représentée culasse relevée pour moins de monotonie.
Les dernières petites pièces sont posées et le fil d’antenne est fait en nylon très fin peint en noir et collé à la cyano.
Grumman F6F-5 Hellcat

Conclusion

Ce kit simple au départ devient bien compliqué avec le kit Aires. Cependant le résultat final permet d’obtenir un résultat qui sort un peu des sentiers battus pour peu que l’on trouve le courage et la patience de venir à bout du kit Aires. Insistons encore sur la qualité de la planche de décalques Art qui de plus fournit un avion original en proposant cette décoration de la 57S.
 
 
 
 
François “Fancherello” LUBIN
Partager cet article